Rechercher
  • Thomas Galliache

Primo Cup, un affrontement de haut niveau

53 équipages internationaux se sont affrontés sous le soleil de Monaco durant trois jours début février. Premier rendez-vous international de l'année, la Primo Cup a tenu son rang, et nous y étions.


Les J70 en baie de Monaco à la recherche du vent entre les immeubles et les montagnes

Après le National J70 à La Rochelle à l'automne 2018, terminé à la deuxième place, l'objectif de ce rendez-vous est de se confronter au niveau international et aux italiens, venus en masse pour préparer le Championnat d'Europe qui aura lieu sur leurs terres. Cela nous permet de débloquer les axes de travail à approfondir avant les Championnats d'Europe et du Monde à l'été 2019.


Après 15 heures de route depuis la Bretagne, c'est bien le soleil qui nous accueil sur place. La première journée est dédiée à la préparation du bateau et au repos avant d'aller sur l'eau découvrir le plan d'eau pour la manche d'entraînement. Au pied du Rocher de Monaco et son célèbre Musée Océanographique, le vent faible tente de s'engouffrer entre les montagnes et les immeubles sur la côte, tandis qu'une houle longue et traversière arrive du large. Les conditions sont réunies pour une compétition difficile et pleine de rebondissements !


Le lendemain, le comité de course lance trois manches. L'entrée en matière est dure pour nous, avec deux mauvais départs et de nombreuses erreurs tactiques, notamment aux approches de bouées, mais nous terminons la journée sur une belle note. Bilan : 31-22-10.


Le lendemain, le vent se fait attendre et nous partons sur l'eau pour courir deux manches dans des conditions très légères qui rendent les choix stratégiques difficiles. Nous partons sur la droite du parcours à la première manche, le vent tourne à gauche, nous voilà en queue de peloton et 35ème à l'arrivée. Le niveau très homogène de la flotte ne permet que très peu de revenir sur la tête de course et les erreurs se payent chères. On réussi à se reprendre sur la seconde manche avec un bon départ et des meilleurs choix tactiques qui, associés à une bonne vitesse, nous permettent d'atteindre la 7ème place.


Le dernier jour ressemble beaucoup au premier sur le plan météorologique. On décide de partir plus tôt sur l'eau pour être dans de meilleures conditions dès le démarrage (nos entames de journées n'étaient pas au niveau jusque là). Et ça fonctionne. Un bon départ nous permet de jouer aux avants-postes. Malgré quelques erreurs, nous franchissons la ligne d'arrivée en 7ème position. La journée se complique un peu ensuite, avec une manche de 22 puis de 35.


Nous terminons donc 18ème au classement général, deuxième français (premier amateur français) et 7ème amateur !


Cette Primo Cup nous a permis de beaucoup travailler notre cohésion à bord et notre communication. Nous avons également mis à jour nos objectifs de travail au regard du niveau très élevé et homogène de la flotte, pour combler notre retard sur les premiers et leaders de la série sur la scène internationale.


Si le bilan comptable reste mitigé, notamment à cause de notre irrégularité sur l'eau, le bilan général est bien positif. Ces quelques jours en terre monégasque vont servir de socle solide pour la suite de la saison et on a déjà hâte d'y retourner !


Keep Sailing


Résumé de l'évènement en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=G_20PVfqtM4&feature=youtu.be

Résultats et photos : https://www.yacht-club-monaco.mc/fr/evenements/20-19/primo-cup-trophee-credit-suisse/